Objectif de la formation

Le rôle du Géomaticien est de gérer l’acquisition, la production, la gestion et l’exploitation de l’information géographique pour des prises de décisions optimales. Cette formation de Géomatique humanitaire a pour objectif de permettre au candidat formé de participer à la mise en œuvre efficace, précise et concise des interventions humanitaires à partir de l’information géographique (que ce soit un objet ou u phénomène) dans tous les domaines clés du contexte humanitaire : Approvisionnement en eau, assainissement et promotion de l’hygiène, Sécurité alimentaire et nutrition, Abris, habitat et articles non alimentaires, Action sanitaire.

Son travail au quotidien consiste à la collecte des données géographiques des zones à cartographier ; à la cartographie des villages, communes, départements et régions ciblés par le Plan de soutien en conformité aux normes de cartographie et de données harmonisées aux niveaux national, régional et local ; à l’élaboration des cartes thématiques selon les secteurs d’intervention du Plan de soutien ; à l’élaboration de la visualisation des données et tendances majeurs à travers des tableaux de bords ; à l’exploitation des données collectées et de produire un ensemble de cartes standard (Map Catalog) qui seront annexées au Plan de soutien ; à la consolidation et l’extraction des données à partir de logiciels sur des formats facilement exploitables.

Public cible

Plusieurs niveaux d’études sont envisageables pour accéder à la profession de géomaticien. Avec un niveau bac+2, il est possible d’intégrer le métier par le biais d’un BTS géomètretopographe, ou encore avec le certificat de technicien.

Avec un niveau bac+3, de nombreuses licences existent comme la licence de géographie, sciences de la terre, aménagement, ou encore les licences professionnelles systèmes d’information géographique, ou géomatique. Au niveau bac+5, on peut citer les masters système d’information géographique, géomarketing. Par ailleurs, certains diplômes d’ingénieurs permettent aussi d’accéder à ce métier.

Le géomaticien doit posséder d’importantes compétences aussi nombreuses que variées touchant notamment les domaines de la géographie et de l’informatique Le géomaticien doit :   

  • Avoir de solides connaissances en matière d’analyse spatiale et statistique
  • Avoir de réelles aptitudes en matière de bases de données géographiques
  • Avoir une bonne maîtrise méthodes de conception, mise en place et d’administration d’un
    SIG.
  • Maîtriser les techniques d’acquisition, d’intégration et de diffusion des données
    géographiques (cartes, GPS, images satellites…)
  • Avoir une maîtrise de la cartographie thématique
  • Avoir une réelle maîtrise de tous les outils de cette cartographie thématique
  • Posséder des connaissances en sémiologie graphique
  • Bien maîtriser les logiciels de SIG bureautiques
  • Avoir des aptitudes en topographie
  • Posséder les compétences nécessaires en matière de numérisation et de digitalisation
  • Avoir des compétences en infographie, télédétection, modélisation, techniques d’imagerie,
    photogrammétrie
  • Posséder des qualités rédactionnelles et des capacités de synthèse.

Débouchés professionnels

Grâce à l’élaboration de simulations par les SIG, l’emploi d’un géomaticien se fera au travers d’un large éventail de domaines d’intervention tels que : agronomie, aménagement et urbanisme, défense, développement économique, environnement, géologie, géomarketing, intervention humanitaire, météorologie, océanologie, santé, sécurité civile, télécommunications, transport.

Pour créer et gérer un outil de type Système d’Information Géographique, le géomaticien doit maîtriser les analyses spatiale et statistique, ainsi que les règles de représentation cartographique. Il doit également posséder de solides bases en conception et en structuration de bases de données géographiques ainsi, qu’idéalement, en développement informatique. La connaissance des techniques d’acquisition, d’intégration et de diffusion des données géographiques (cartes, GPS, images satellites…) est requise.

Parmi les débouchés les plus recherchés, nous pouvons citer :   

  • GIS data analyst
  • Data analyst
  • GIS officer
  • Responsable SIG et télédétection;
  • Superviseur des missions de collecte de données;
  • Cartographe Géomaticien;
  • Gestionnaire des projets SIG
  • Consultant geomaticien
  • Ingénieur géomaticien ou ingénieur SIG
  • Chef de projet SIG
  • Responsable SIG
  • Responsable géomatique
  • Chargé de mission ou ingénieur d’études en géomatique
  • Gestionnaire (et/ou administrateur) de données SIG, de systèmes
    d’information géographique (SIG)