Objectif 

À l’issue de cette formation, les apprenants devraient être capable de : Concernant le volet éducation, notre objectif vise à :

  • Connaître le développement de l’enfant et ses divers besoins;
  • Assurer le bien-être et la sécurité des enfants fréquentant les services de garde et favoriser
    leur développement;
  • Connaître le contexte de travail de l’éducatrice et de l’éducateur en milieu de garde et pouvoir
    travailler en collaboration avec les divers agents impliqués;
  • Les gestionnaires des projets pour coordonner les équipes;
  • Acquérir une meilleure connaissance de soi et être davantage capable d’utiliser ses
    ressources personnelles à l’intérieur de sa pratique.
  • Connaître le développement de l’enfant et ses divers besoins;
  • Promouvoir l’enseignement du droit international des réfugiés et une meilleure connaissance
    des principes fondamentaux régissant la protection internationale des personnes relevant du
    mandat du HCR et les organisations Partenaires ;
    fréquentant les services de garde et favoriser
    leur développement;
  • Assurer le bien-être et la sécurité des enfants fréquentant les services de garde et favoriser
    leur développement;
  • Connaître le contexte de travail de l’éducatrice et de l’éducateur en milieu de garde et pouvoir
    travailler en collaboration avec les divers agents impliqués;
  • Acquérir une meilleure connaissance de soi et être davantage capable d’utiliser ses
    ressources personnelles à l’intérieur de sa pratique
  • Renforcer les capacités du personnel humanitaire et des partenaires nationaux et veiller à
    ce que les partenaires aient une expertise dans le domaine de l’éducation
  • Collecter et gérer des données pour surveiller les programmes éducatifs, évaluer leur qualité,
    leur caractère inclusif et leur efficacité, et les améliorer ;
  • s’engager dans l’utilisation novatrice des technologies de l’information et de la
    communication pour étendre les possibilités d’éducation dans les secteurs formel et non
    formel ;
  • Développer de profonds partenariats de travail avec les ministères de l’éducation aux niveaux
    national et local dans les programmes nationaux.
  • Le cours vise également à développer chez les participants une compréhension commune
    tant des nouveaux défis qui affectent la protection internationale des réfugiés et demandeurs
    d’asile et des personnes déplacées internes que des actions qui permettent un renforcement
    des mécanismes de protection en faveur de ceux-ci.
  • Maîtriser les concepts de base qui sous-tendent les pratiques dans le domaine de la
    protection de l’enfance au sein des champs judiciaire, psychopathologique et socio-éducatif ;
  • Identifier les signes précoces de maltraitance et de troubles associés de l’enfant en
    développant le sens de l’observation clinique ainsi que les capacités d’écoute et d’analyse ;
  • Repérer les mécanismes spécifiquement en jeu dans les situations de mauvais traitements
    et élaborer une analyse fonctionnelle préalable à tout protocole d’intervention ;
  • Proposer aux familles et partenaires institutionnels des objectifs thérapeutiques et/ou
    éducatifs adaptés et cohérents avec les possibilités de chacun, puis mettre en place une
    action afférente ;
  • Mieux appréhender leur implication et positionnement dans la relation d’aide ;
  • Mieux communiquer aux acteurs d’autres secteurs les arguments cliniques, juridiques et
    éthiques justifiant les protocoles proposés ;

Public cible

Cette formation s’adresse au public ayant des prédispositions pour assumer des fonctions suivantes: Psychiatres, psychologues, médecins, éducateurs, infirmiers, travailleurs sociaux.

  • Policiers et gendarmes, magistrats et juristes, cadres des services de protection de
    l’enfance ;
  • Toute personne exerçant au sein d’associations concernées par la maltraitance ;
  • Toute personne travaillant dans travaillant ou visant travailler dans l’humanitaire

Compétences développées à la fin de la formation

A l’issue de la formation, les étudiants pourront développer les compétences suivantes: Sur le plan de l’éducation, les Éducateurs ou éducatrices de la petite enfance seront capables de :

  • Préparer et mettre à exécution des activités quotidiennes qui favorisent le développement
    des enfants;
  • Diriger les activités des enfants, notamment raconter ou lire des histoires, enseigner des
    chansons, expliquer comment utiliser des instruments musicaux simples, préparer du
    matériel de bricolage et montrer aux enfants comment s’en servir, donner aux enfants
    l’occasion d’exprimer leur créativité par l’art, les jeux de rôles, la musique et l’activité
    physique, et amener les enfants à des endroits d’intérêt dans la région;
  • Inculquer aux enfants de bonnes habitudes pour les repas, la toilette et le soin des vêtements;
  • Observer les enfants de façon à déceler les difficultés d’apprentissage ou les troubles
    affectifs, et prendre les mesures qui s’imposent;
  • Evaluer les compétences, habiletés, intérêts et besoins des enfants;
  • Discuter des progrès ou des problèmes des enfants avec leurs parents et d’autres membres
    du personnel;
  • Etablir des relations avec d’autres fournisseurs de services communautaires aux enfants et
    collaborer avec ceux-ci;
  • Assister à des réunions et à des ateliers pour élaborer de nouvelles méthodes
    d’enseignement et en discuter;
  • Planifier et organiser, au besoin, des activités pour les enfants d’âge scolaire qui participent
    aux programmes de garde avant et après l’école;
  • Surveiller et coordonner, au besoin, les activités d’autres éducateurs et aides-éducateurs de
    la petite enfance
  • Pour les psychiatres, psychologues, professionnels des secteurs médico-sociaux et
    éducatifs, la formation permet d’acquérir une méthode d’analyse du système de maltraitance,
    de mener les évaluations demandées par les services judiciaires et de mettre en place les
    pratiques d’accompagnement spécifiques
  • Pour les avocats, magistrats, policiers, gendarmes, ce cursus permet d’intégrer les points de
    vue des différents professionnels. Il développe également les compétences nécessaires aux
    entretiens avec les personnes impliquées et facilite ainsi l’exercice des fonctions de substitut
    aux mineurs, juge des enfants, défenseur des enfants, avocat du droit des enfants ou
    inspecteur en brigade de protection des mineurs.
  • Pour le personnel humanitaire, la formation permet de donner une meilleure réponse pour la
    protection des enfants vivants dans des lieux affectés par les crises armées et des
    catastrophes naturels
  • Plus largement, ce diplôme est un préalable utile aux concours d’entrée des écoles de cadre
    ou pour envisager des postes d’encadrement des services sociojuridiques ou -spécialisés.

Débouchés professionnels

Cette formation ouvre les portes à un large éventail de débouchés tant sur le plan national qu’à l’international.

  • Manager Protection de l’enfance
  • Education Specialist/Spécialiste de programme Education
  • Education Officer
  • National Program Officer Education
  • Project Coordinator /Education in Emergencies
  • Point Focal Protection de l’Enfance et Éducation
  • CSuperviseur Protection de l’enfance
  • Child Protection in Emergency Coordinator
  • Protection Team Leader
  • Déléguée Protection
  • Protection Officer
  • Travailleur Social protection de l’enfance
  • Chef de Mission (UNHCR, UNICEF, Care International, Danish Refugee Council,
    Norvegian Refugee Council, International Medical Corps, Catholic Relief Services,
    OXFAM, International Rescue Cometee, etc.)